Campo lungo Dimensione Arte Il nostro angolo

EXPOSITION HENRI ROUSSEAU

ELENA FERRO– CLASSE 2^ A – Liceo Classico

Mardi 9 juin, pendant l’après midi, je suis allée avec ma classe au Palais Ducal pour visiter l’exposition sur le peintre Henri Rousseau (1844-1910).

Autoritratto (1889-1890) Národní galerie di Praga
Autoritratto (1889-1890) Národní galerie di Praga

Nous y sommes allés avec notre professeur de français, Olivier Tirton, parce qu’on a fait un parcour spécial: on a regardé l’exposition avec une guide française qui nous l’a expliquée.

Ça a été une nouvelle expérience que nous avons appréciée beaucoup.

Notre guide, une enseignante de l'”Alliance Française”, a préparé une polycopie pour chacun.

Dans ce fascicule il y avait des fiches avec des exercices qu’on a faits pendant la visite de l’exposition.

Les exercices concernaient l’exposition salle après salle. Nous devions trouver les mots dans un texte, puis choisir la bonne réponse, trouver le numéro de choses dans un tableau ou dans une salle (par exemple les personnes, les animaux ou encore les fruits et les légumes) mais aussi on devait corriger des textes et des traductions.

On a commencé le tour avec l’explication du Palais Ducal et de sa fonction. Puis on est allé au-dessus dans les appartements des doges où l’exposition est installée.

On a découvert que Rousseau n’a pas respecté la perspective parce que tous les éléments des tableaux étaient sur le même plan et avec la même richesse de détails qui caractérise tous ses tableaux.

On a admiré les nombreux portraits des femmes et des enfants, les natures mortes, les paysages avec beaucoup de personnes et les plus importants tableaux de la jungle qu’il a peints au Jardin Botanique.

On a fait aussi beaucoup d’attention à la provenance des tableaux et nous avons découvert qu’ils viennent du monde entier (Japon, États-Unis, Russie, Allemagne, Italie, France, République Tchèque, Israël et pas seulement).

Puis il y avait aussi des tableaux de Kandinsky, un des fondateurs de l’art abstrait, au contraire d’Henri Rousseau qui était un des plus grands représentants de l’art naïf.

Ça a été une expérience fantastique parce que nous sommes habitués voir simplement une exposition ou à lire un petit livre explicatif. De cette façon chacun de nous est devenu protagoniste de l’exposition parce que nous avons corrigé ensemble les exercices, nous avons parlé français, nous avons participé à tous les petits jeux que notre guide nous a proposés sans être des visiteurs passifs.

Je pense que nous rappellerons cette exposition pour longtemps parce qu’on a pu comprendre la personnalité d’Henri Rousseau et sa poésie dans ses tableaux.

L'incantatrice di serpenti, (1907) Musée d'Orsay di Parigi
L’incantatrice di serpenti, (1907) Musée d’Orsay di Parigi